Les sœurs Youbi : porter la voix des jeunes en HLM

Nouvelle
Les membres du conseil d'administration du FJÎM. Crédit photo: FJÎM

Les membres du conseil d'administration du FJÎM. Crédit photo: FJÎM

Pour plusieurs, le début de la vingtaine se veut une période riche en activités, une période où les événements sociaux avec les amis se succèdent à un rythme effréné. Pour les soeurs Youbi, le constat est semblable. Elles ont 20 ans et ont la tête remplie de rêves. Toutefois, comme elles sont portées par ce désir de changer les choses et d’améliorer la vie des jeunes en HLM, ce sont plutôt des activités à caractère communautaire qui occupent la majorité de leurs temps libres entre leurs cours et leurs entraînements sportifs.

Les deux sœurs sont impliquées dans le MOUV, un mouvement initié par et pour les jeunes des HLM, et elles écrivent pour Le Rebond, un site Web et blogue destiné, entre autres, aux jeunes des HLM. Iman et Sihem ont donc des vies bien remplies, mais il leur restait encore un peu de temps pour contribuer à l’essor de la jeunesse montréalaise. La première vient d’ailleurs d’être élue au conseil d’administration du Forum jeunesse de l’île de Montréal (FJIM) pour le secteur « Qualité de vie », tandis que la seconde a prononcé un discours bien senti lors de l’Événement régional jeunesse tenu en avril 2019.

Faire tomber les barrières

« Les jeunes doivent devenir une grosse communauté, une grande famille. On doit faire tomber les barrières entre nous, il y en a déjà assez dans la société! On est capable de s’unir, de s’encourager », raconte Iman avec une voix déterminée.

Dans son enfance, Sihem se rappelle que ses parents ne voulaient pas trop parler de leur milieu de vie, une sorte de honte mélangée à la peur du jugement d’autrui. Les jumelles en étaient conscientes dès leur jeune âge. Sihem et Iman sont maintenant fières d’en parler ouvertement pour faire tomber les stéréotypes sur les jeunes qui vivent en HLM. « Plein de jeunes ont cette même honte que nous avions plus jeune. De parler, de le dire, d’en être fier, ça change tout! On ne doit pas se cacher, on existe comme les autres et on a une place », affirme Iman.

Un pas de plus pour les jeunes

« La présence d’Iman et de Sihem au FJÎM se veut un pas de plus pour les jeunes qui vivent en HLM. Elles peuvent ainsi démontrer que tout comme elles, ces jeunes sont brillants et impliqués dans leur milieu de vie et veulent aussi contribuer à l’amélioration des conditions de l’ensemble des jeunes à Montréal », soutient Ismertha Racius, organisatrice communautaire pour l’OMHM.

De son côté, Rouzier Métellus, directeur des activités en développement communautaire et social de l’OMHM qui chapeaute les interventions auprès des jeunes, considère cette nouvelle comme étant une réelle paie. « Étant impliqué depuis le début du MOUV, je ressens une grande fierté de voir rayonner les HLM et les jeunes. Ma fierté est encore plus grande de constater que cette réalisation est si bien portée par les jeunes eux-mêmes. »

Envie de s’impliquer?

Les jeunes des HLM qui souhaitent s’impliquer peuvent contacter les membres du MOUV sur leur page Facebook. Comme l’écrit Iman dans son récent article sur Le Rebond : « Que ce soit du bénévolat dans vos habitations ou de faire partie d’une organisation, l’engagement communautaire est à mettre dans nos priorités, car nous, les jeunes, détenons présentement le flambeau de l’avenir. Faisons donc en sorte de le tenir fièrement et bien haut! »